Die Schweizer Fachzeitung für Touristik

 Publikationen
 · TRAVEL INSIDE
 · TRAVEL INSIDE-Français
 · travel manager
 · M.I.C.
 · traveltip
 
 Primus Verlag
 · Portrait
 · Team
 · TRAVEL STAR
 
 Service
 · Abo-Bestellung
 · Archiv
 · Agenda
 · Links
 · Sitemap
 · Kontakt
 · Standort/Lageplan
 · Home
 Top Stories
   

Objectif de Nouvelair: reprendre la place de Swiss

Directeur général de Nouvelair, Sami Zitouni est un homme pragmatique, cela ne l'empêche nullement d'avoir des rêves. Et le sien, par rapport à la Suisse est assez clair: «Ce que nous aimerions, même si c'est effectivement un rêve, serait de reprendre la place de Swiss au départ de Genève.»

Le patron de Nouvelair est plutôt satisfait de la présence de sa compagnie en Suisse. «Nous travaillons ce marché depuis 2000. Nous avons débuté avec trois ou quatre vols en hiver. La deuxième année, nous en étions à environ 30 vols. C'est la preuve que le travail de notre GSA à Genève, Touraviation, est remarquable. Je dois même jouter que sans Touraviation, nous ne serions peut-être pas venus en Suisse. C'est notre GSA qui a réussi à nous démontrer que ce petit marché n'était pas ordinaire, qu'il possédait un très gros potentiel. Je tiens vraiment à les remercier comme je remercie les touropérateurs qui ont fait confiance à Nouvelair. Ce sont des partenaires sérieux et solides, avec lesquels nous pouvons construire à long terme.»

Au départ de Genève, il s'agit de TPT, Univair, Club Med, Frantour Suisse, Destination Santé. Grâce à eux, nous sommes passés de 15 à 31% de parts de marché. De Zurich, Nouvelair travaille avec TUI Suisse une fois par semaine en été. «Au départ de Genève, poursuit Sami Zitouni, nous assurons des rotations tout l'hiver sur Monastir et Djerba le samedi. A partir de février, nous ajouterons un vol le vendredi sur Tunis/Monastir. Pour nous, il s'agit de saisir toutes les opportunités pour occuper le terrain.»

Mais Sami Zitouni n'est pas seulement venu à Montreux pour des remerciements. Il entend bien développer les activités, et c'est du côté alémanique que le potentiel est le plus important. «C'est vrai, même si l'approche est plus difficile puisque les TO importants ont déjà leur compagnie. Pour l'instant, il s'agit de consolider. Mais nous travaillons pour 2005. En attendant, le développement ponctuel est toujours possible et il sert de base pour aller plus loin.»

AB

 
   
 
TRAVEL INSIDE Online: Alle Rechte vorbehalten, Copyright © 2001
 
Anregungen & Kommentare: info@travelinside.ch
 
 


up Zum Seitenanfang